Accueil > Blog > Vers une transition écologique de la livraison à domicile
Vers une transition écologique de la livraison à domicile
Catégorie : Le marché de la LAD
26 octobre 2023

Vers une transition écologique de la livraison à domicile

En 2023, les transports représentent 25% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et se positionnent en seconde place des industries les plus polluantes, tous transports confondus. Quelques rangs derrière, nous retrouvons la distribution alimentaire et enfin, en 7ème place les services du numérique1. À l’heure où les consommateurs expriment la volonté de consommer mieux pour préserver l’environnement, le secteur de la livraison de course à domicile, qui sollicite à la fois l’industrie du numérique, de la distribution alimentaire ainsi que des transports, doit opérer sa transition écologique.

 

Habitudes de consommation et transition écologique : 

Avec l’augmentation attendue des achats en ligne et par conséquent de la livraison du dernier kilomètre (voir notre article sur les tendances de la LAD), le secteur de la livraison à domicile (LAD) a un impact grandissant sur les émissions de gaz à effet de serre de la population.

De plus en plus de consommateurs recherchent des moyens de réduire leur impact environnemental à titre individuel. Malgré un contexte économique compliqué, nombre d’entre eux se disent prêts à payer plus cher pour des produits plus responsables. Néanmoins, selon une étude réalisée en 2020 par l’institut Harris interactive, « ils ne semblent pas toujours conscients de l’impact écologique que peut impliquer le e-commerce, que ce soit en termes de mode de livraison ou d’emballage ». En effet, 63% d’entre eux estiment que la livraison est relativement respectueuse de l’environnement.

Il appartient donc aux acteurs du e-commerce, dont fait partie la grande distribution, de proposer des offres plus écologiques (réductions des packagings, choix d’emballages recyclables, circuits plus courts, processus plus efficaces pour réduire la consommation d’énergie au niveau de la production mais aussi de la préparation en magasin ou en Drive, …) La livraison du dernier kilomètre est également concernée par le sujet car très couteuse et maillon le plus polluant de la chaîne de distribution. Heureusement, le secteur n’est pas en reste de solutions pour réduire ses dépenses de CO2.

 

Optimisation des tournées :

Le nombre grandissant de demandes de livraisons à domicile permet aux entreprises de livraison de faire le choix de la durabilité dans leurs opérations en réduisant le temps et le kilométrage. L’optimisation des tournées des chauffeurs livreurs leur permet d’effectuer plus de livraisons sur un même trajet. Cela réduira ainsi l’impact de l’ensemble des livraisons de la tournée.

 

Livraison collaborative :

Sur le même modèle, la livraison collaborative a vu le jour en France autour des années 2015 et s’appuie sur le concept de l’optimisation des trajets. Ce type de livraison consiste à proposer à des particuliers de livrer les courses d’un autre consommateur sur leurs trajets quotidiens. Ces livraisons ont donc un impact environnemental moindre car le particulier aurait effectué le même trajet sans livraison.

En savoir plus sur la livraison collaborative.

 

Choix de véhicules plus responsables :

Afin de limiter la consommation de carburant et donc d’émissions de CO2, les entreprises de livraison du dernier kilomètre investissent de plus en plus vers des moyens de mobilité douce adaptés aux lieux de livraison : vélo cargo ou véhicules électriques.

Mais en dehors de ces moyens de transport plus respectueux de l’environnement, dont la production n’est pas non plus neutre en carbone, il est possible d’optimiser son utilisation des véhicules à carburant existant dans la flotte d’une entreprise.

C’est pourquoi chez Drive to Home, tous les chauffeurs livreurs sont formés à l’écoconduite qui permet de réduire significativement la consommation de carburant du véhicule sur une journée avec plusieurs tournées.

D’autre part, Drive to Home fait également le choix de proposer de la livraison en froid passif avec des véhicules équipés de caissons isothermes et de plaques eutectiques. Ceux-ci sont moins consommateurs de carburant que les camions frigos et plus respectueux du cadre de vie de chacun car ils génèrent moins de nuisances sonores.

 

Ainsi, dans un contexte de réchauffement climatique, les acteurs de la livraison à domicile ont la responsabilité de tendre vers des services plus respectueux de l’environnement. Chez Drive to Home, notre politique RSE est au cœur de notre activité et avec elle, de nombreuses évolutions voient le jour chaque année pour proposer des solutions de livraison les plus respectueuses possibles de l’environnement. Notamment avec la modernisation de notre flotte électrique, avec un passage d’au moins 25% de notre flotte de véhicules en électrique à horizon 2026.

 

Sources :

1 : https://www.amareo.com/secteurs-industries-plus-polluants

Partagez cet article

Faites confiance à notre service de livraison à domicile.

Écrit par l’équipe Drive to Home

Vous aimerez aussi

9 min.

A la uneLe marché de la LAD

Livraison du dernier kilomètre : tendances 2024

13 juin 2024
1 min.

Actualités

Drive to Home et Yper dans l’Essentiel Drive

5 juin 2024
3 min.

Expertise Drive to Home

Portage de repas à domicile : Drive to Home s’engage à vos côtés

30 mai 2024