Accueil > Blog > Directeur du réseau Drive to Home : rencontre avec Habil-Pierre Sahin
Habil-Pierre Sahin, Directeur du réseau Drive to Home
Catégorie : Expertise Drive to Home
14 mai 2024

Directeur du réseau Drive to Home : rencontre avec Habil-Pierre Sahin

Plus qu’une simple mission de management des équipes terrains, le rôle de Directeur du réseau pour une entreprise de logistique nationale s’apparente à celui d’un chef d’orchestre. Intermédiaire principal entre la direction de l’entreprise et les équipes opérationnelles, le directeur du réseau se doit de communiquer aux équipes les axes stratégiques de l’entreprise, former faire grandir les collaborateurs, et susciter l’implication des équipes, mais aussi et surtout, garantir la qualité de la prestation. Habil-Pierre Sahin nous explique en détail dans cette interview son quotidien de Directeur de réseau au sein de Drive to Home.

 

Peux-tu présenter ton métier ?

Je suis Directeur du réseau chez Drive to Home. Mon rôle est donc d’appliquer la stratégie de l’entreprise, de la redescendre aux équipes pour la faire appliquer au mieux sur le terrain et sur l’ensemble du réseau Drive to Home en donnant du sens.

En parallèle, le métier de Directeur de réseau consiste bien évidement à gérer les équipes opérationnelles à savoir, les RRO (Responsables Régionaux Opérationnels), les REX (Responsables d’exploitation), les chefs d’équipes ainsi que les Messagers Chauffeurs-Livreurs.

 

Quelles sont tes missions au quotidien en tant que Directeur du réseau Drive to Home ?

Au quotidien mes missions s’articulent autour de quatre grands axes :

  • La stratégie et le management
  • Le pilotage opérationnel
  • La relation commerciale et gestion de la qualité de service
  • Le pilotage des indicateurs économiques

 

Le pilotage opérationnel du réseau Drive to Home

La gestion opérationnelle est la partie la plus importante de mes missions au quotidien. Pour cela, il est nécessaire de gérer l’ensemble des moyens qui sont mis à notre disposition. Cela passe notamment et principalement par l’animation et la formation des équipes ainsi que la gestion des impondérables représente près de 60% de mes journées. Impondérables qui se traduisent par la gestion de l’absentéisme, la bobologie de notre parc, la relation client d’urgence, etc. Cela en total accord avec tous nos service supports.

La mise en place de la stratégie et le management

Les 40% du temps restant, je m’occupe donc, comme évoqué précédemment de la mise en place de la stratégie sur le terrain. C’est à dire l’optimisation du pilotage économique à travers la définition des coûts, mais aussi une grande partie de management et de communication auprès des équipes.

La communication quotidienne avec les équipes est indispensable et par tous les moyens. C’est pourquoi j’essaie le plus souvent possible de me rendre sur le terrain. Je suis l’interface entre les équipes qui définissent la stratégie et les opérationnels qui opèrent chaque jour auprès de nos clients. Au quotidien je suis en relation avec tous les services de l’entreprise : Commerce, Marketing/Expérience client, Parc, Qualité, Ressources Humaines et la Direction Générale… Je dois traiter les informations que je reçois et les communiquer au réseau. Pour cela il faut que je les interprète et les adaptent afin qu’elles soient comprises et mises en œuvre par tous.

La recherche de l’excellence opérationnelle

Pour compléter ces missions, mon rôle est de garantir la qualité de notre prestation. Je suis ainsi à la recherche quotidienne de l’excellence opérationnelle. La collaboration avec les services supports est primordiale. Par exemple, avec les Ressources Humaines pour maintenir l’esprit d’équipe, le dialogue et le climat social ou la Direction des ventes pour entretenir la relation commerciale avec nos clients partenaires.

Pour finir, au milieu de tout ça, pour faire les choses bien, il faut prendre du plaisir ! Mais j’en prends énormément donc tout va bien !

 

Combien de personnes représentent à ce jour le réseau Drive to Home ?
Comment t’organises-tu pour manager ces collaborateurs présents sur tout le territoire et harmoniser les process ?

Entre les Messagers chauffeurs-livreurs et les équipes encadrantes, nous sommes près de 600 personnes sur le réseau. Il est donc nécessaire d’avoir une organisation bien ficelée avec une partie très chronométrée et une partie où je suis un peu plus disponible pour gérer les impondérables.

La communication constante avec les équipes est primordiale et c’est pour cela je privilégie la hiérarchie qui redescend ensuite les informations à ses équipes dédiées. Je délègue donc énormément mais intelligemment car nous avons la chance d’avoir des équipes encadrantes efficaces dans toutes les régions de France. C’est en communiquant énormément que l’on arrive à créer des liens, à serrer les mailles et voir un peu tout ce qu’il se passe sur le bateau !

Cette communication passe par des canaux simples : à la fois beaucoup de déplacement terrain, pas mal de réunions en visio avec les différentes entités en essayant toujours de fédérer au mieux les équipes autour de projets.

Pour que les équipes soient les plus efficaces possibles, pour les fédérer, il faut donner du sens car c’est la clé pour les embarquer dans le projet de l’entreprise et leur donner envie de continuer à avancer avec nous.

 

Quels moyens sont mis en œuvre pour augmenter la productivité tout en maintenant un niveau de service de qualité ?

C’est une équation quotidienne que toutes les équipes s’attachent à résoudre. En effet, si on veut pouvoir travailler efficacement, il faut à la fois que les personnes aient du talent au départ mais surtout qu’elles soient formées. C’est pourquoi nous essayons de former un maximum de monde et cela au fil de l’eau. Cela nous permet d’être dans une logique d’amélioration continue.

Les managers, qui sont les leaders sur le terrain, sont également formés régulièrement à nos nouveaux process. On peut ainsi garantir l’atteinte de nos objectifs en bout de chaîne.

Les objectifs doivent être ambitieux mais mesurables et réalisables pour que tout le monde puisse les tenir. Associés à un management de proximité, on peut ainsi susciter de l’implication au quotidien.

Notre objectif est de faire grandir des collaborateurs en étant à l’écoute de leurs problématiques tout en restant au fait de la réalité du terrain.

 

Quels sont les défis et opportunités que représentent les normes ISO 9001 et ISO 22000 pour les équipes terrain ?

Le respect des normes ISO, c’est le respect au quotidien des process et des modes opératoires. Le challenge consiste à faire respecter tous ces modes opératoires et process sur le terrain. Le vrai challenge est donc la formation continue des équipes. Dès l’embauche, un collaborateur doit être formé. Et pas uniquement à livrer à domicile mais aussi à conduire le véhicule, comprendre le fonctionnement du carry-temp, respecter le process du changement des plaques eutectiques, le respect de la chaine du froid, le respect de la législation en vigueur, etc. L’ISO, c’est un mode d’excellence opérationnelle qui nous oblige à être d’excellents professionnels sur le terrain.

Tout le monde a un rôle de formation à jouer auprès de nos chauffeurs : nos chauffeurs référents qui les accueillent et les forment mais aussi les responsables d’exploitation, les responsables régionaux et moi-même.

L’innovation et la force de proposition sont également des clés pour répondre aux exigences des normes et nous essayons de provoquer cette force de proposition auprès de l’ensemble de nos équipes.

 

Quels conseils donnerais-tu à des personnes qui souhaitent rejoindre le secteur de la logistique ?

Avoir du caractère, le goût du service rendu, en tirer une satisfaction personnelle et être motivé à rejoindre des équipes qui sont constamment sur le terrain. Cela signifie aimer le terrain et aimer rencontrer des personnes différentes qu’il s’agisse de clients donneurs d’ordre ou consommateurs. C’est aussi aimer l’impondérable et ne pas vouloir être dans l’habitude. Voilà pour moi le profil nécessaire pour rejoindre le secteur de la logistique et s’y épanouir.
Enfin, si je devais donner un seul conseil, ce serait d’être volontaire avant tout !

 

Est-ce que tu voudrais ajouter quelque chose ?

Une citation qui me tient à cœur depuis toute ses années de management, c’est une citation de Jim Rohn « Ce n’est pas le vent qui décide de votre destination, c’est l’orientation que vous donnez à votre voile. Le vent est pareil pour tous. »

 

Partagez cet article

Faites confiance à notre service de livraison à domicile.

Écrit par l’équipe Drive to Home

Vous aimerez aussi

9 min.

A la uneLe marché de la LAD

Livraison du dernier kilomètre : tendances 2024

13 juin 2024
1 min.

Actualités

Drive to Home et Yper dans l’Essentiel Drive

5 juin 2024
3 min.

Expertise Drive to Home

Portage de repas à domicile : Drive to Home s’engage à vos côtés

30 mai 2024